Les perroquets et la chaleur estivale

Amandine Diot

Educatrice d’oiseaux et comportementaliste

Publié en juin 2019

Les beaux jours arrivent à grand pas, l’été s’installe, le soleil brille, les températures montent… Les journées sont de plus en plus chaudes et même les températures nocturnes ont du mal à baisser… et ceci peut durer plusieurs jours ou plus, on entre alors en période de canicule. Un temps rude pour tous les êtres vivants.

Les perroquets sont des oiseaux originaires (pour la plupart) des tropiques où les températures et le taux d’humidité sont souvent élevés. Alors pourquoi la chaleur estivale et de la canicule seraient difficile à supporter pour un perroquet ? Voilà une question que bien des propriétaires se posent. Nos oiseaux se sont acclimatés à nos régions et réagissent donc fortement aux températures extrêmes. Ce que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est que la chaleur de l’été est beaucoup plus problématique pour nos perroquets en captivité que la température froide de l’hiver. Le corps réagit très différemment entre les températures extrêmes du chaud et du froid. Par temps très froid, lorsque les températures sont négatives, le corps active l’option « organes prioritaires » et dirige l’afflux sanguin principal vers les organes vitaux (parfois au détriment des extrémités). Notre seul souci est de garder nos oiseaux au chaud. Et nous avons les solutions pour cela : les rentrer à la maison, apporter une source de chaleur, donner une alimentation plus riche ….

Amandine Diot - Ara buffon

Cependant, dans des conditions de chaleur extrême, les oiseaux sont désavantagés pour deux raisons. Premièrement, Ils n’ont pas de système de transpiration (glandes sudoripares) comme les mammifères qui permet de refroidir la peau lorsque l’humidité est évaporée par ces fameuses glandes sudorales.
Deuxièmement, les mammifères dotés de peu de glandes sudoripares compensent en évacuant la chaleur (en évaporant exactement) par la bouche afin de réguler leur température. Mais les oiseaux ont le bec sec et ne peuvent donc pas bénéficier de cette solution. Si nous les voyons haleter lorsqu’ils ont chaud, il s’agit plus d’une réaction au stress dû à la chaleur qu’un moyen de se rafraichir.

En cas de fortes chaleurs, vous devez être particulièrement attentif à vos oiseaux âgés et en surpoids. Ils sont encore plus sensibles.

Reconnaître un oiseau en «surchauffe»

Vous pouvez facilement repérer un oiseau en hyperthermie :
– Il respire fort, le bec grand ouvert
– Il tient ses ailes loin de son corps
– Il peut se trouver au sol
– Il garde le plumage plaqué
– Il se comporte de manière anxieuse ou stressée
– …

Si votre oiseau est vraiment mal et que vous êtes amenés à lui prendre sa température, rappelez-vous les oiseaux ont naturellement une température corporelle bien supérieure à la nôtre se situe aux environs des 39.5°C – 40°C avec des variations selon les espèces. (Voir article 10 signes pour reconnaître un perroquet malade)

Des gestes à bannir

Voici une liste de choses à ne pas faire :
– Laisser son oiseau devant la fenêtre (le soleil tourne ne l’oubliez pas, une fenêtre à l’ombre le matin peut être en plein soleil l’après-midi), au risque de le retrouver mort en rentrant le soir
– Forcer son perroquet à se doucher, l’eau froide sur le corps chaud pet entrainer la mort par hydrocution
– Forcer son oiseau à boire, risque de fausse route (sans parler du traumatisme et de la perte de confiance…)
– Mettre un ventilateur devant la cage, risque accru de sinusite
– …

Il est important de tenter de rafraichir au mieux l’oiseau ou son environnement. Voici cinq solutions pour aider votre perroquet en période de forte chaleur.

1 – Maintenir son oiseau à l’ombre

C’est une bonne idée de laisser votre oiseau prendre l’air frais à l’extérieur et profiter du soleil, mais comme nous, trop de lumière directe du soleil peut rapidement causer une surchauffe ou une insolation. Pour éviter cela, assurez-vous que votre oiseau à TOUJOURS accès à une zone ombragée suffisamment grande et peut ainsi échapper au soleil à tout moment.

Modifier au besoin votre installation en apportant couvrant le toit où un côté très ensoleillé avec un brise vue en canisse par exemple. Vous pourrez facilement le retirer pour laisser les oiseaux bénéficier de la fraicheur de la nuit.
Préférez des matériaux naturels (canisse, bambous …) plutôt que la tôle ou le plastique qui décuplent la chaleur.

Amandine Diot - Cacatoes calopsitte training

2 – Apporter de l’eau fraiche

L’accès à l’eau est indispensable en cas de fortes chaleurs. Assurez-vous d’apporter de l’eau fraîche plusieurs fois dans la journée. L’eau permet à votre perroquet de se réhydrater et de se rafraichir.

Poser votre gamelle d’eau à l’ombre, les bactéries se développeront moins rapidement.

Soyez généreux en gamelles d’eau ! Apportez-en en hauteur, au sol etc… Surtout si votre volière abrite plusieurs individus. J’en ai déjà parlé dans des articles précédent, mais un petit rappel est toujours bon à prendre : placer vos bacs d’eau de manière intelligente pour qu’ils restent propre le plus longtemps possible, par exemple loin d’un dessous de perchoir pour éviter que les fientes ne tombent dedans.

3 – Des fruits et des légumes frais

Votre perroquet ayant un régime alimentaire équilibré, sa gamelle comporte donc des fruits et des légumes frais chaque jour (réparti en plusieurs repas). Peu importe le temps qu’il fait, il est important de ne pas laisser ces aliments à la température ambiante trop longtemps afin de ne pas laisser les bactéries, mouches et autres insectes souiller la nourriture de Coco ! Par temps chaud, il est encore plus important d’être attentif à la fraîcheur des aliments et de ramasser les gamelles sous quelques heures.

Lorsqu’il fait chaud les perroquets apprécient encore plus les légumes et fruits frais, ils les rafraîchissent, les hydrates, etc.

Soyez inventifs dans votre présentation : en brochette, en enrichissement, en enrichissement aquatique, glacé, en jus de fruit (lisez mon article « Jus de fruits & Perroquets ») …

4 – Un perroquet dans la brume

Rafraîchir l’environnement est  important en cas de canicule, idéal avant ou après les heures les plus chaudes. Plusieurs solutions s’offrent à vous :
Rafraichir la volière avec un petit coup de jet d’eau sur les parois, le toit et le sol (jamais sur les oiseaux)
Brumiser la volière ou les oiseaux. Brumiser signifie arroser de fine gouttelettes, votre perroquet ne doit pas sortir trempé ! Il faut alors pulvériser près ou à côté de votre oiseau en lui laissant le choix d’entrer ou de sortir de la brume à volonté. Ne forcez jamais votre oiseau au risque de perdre la confiance qu’il a en vous. N’oubliez pas que la confiance se perd très rapidement et prend beaucoup de temps pour être récupérée.

5 – Des occupations aqualudiques

 Une journée chaude c’est aussi l’occasion pour votre perroquet de jouer avec l’eau ! Alors apportez-lui des occupation « aqualudiques » !

          Apporter végétaux humidifiés (branches feuillus, salade, bac d’herbe… )

          Des glaçons amuseront votre perroquet

          Mettez-lui des jouets dans une coupelle d’eau peu profonde

         

 

Je vous recommande vivement de garder votre oiseau au calme lors des fortes chaleurs (pas de vol libre, pas de training, pas de rappel …), bref pas d’efforts physiques qui feraient surchauffer inutilement la machine.

Voilà de quoi passer un été serein ! Profitez bien la période estivale et bonnes vacances !

Conditions d’utilisation / reproduction des textes
Copyright © Mon Perroquet et/ou auteurs des textes 2016 à 2026
Tous droits réservés