L’Éclectus, un perroquet hors-norme !

Amandine Diot

Educatrice d’oiseaux et comportementaliste

Publié en mars 2018

L’Éclectus dans la nature

L’éclectus ou Grand Eclectus (Eclectus roratus) est un perroquet originaire d’indonésie, de Nouvelle-guinée, des îles Salomon, des Molluques et du nord-est de l’Australie. Il compte 10 sous-espèces répartis sur la totalité de sa distribution géographique.

L’éclectus est une exception parmi les perroquets, en effet, c’est un des rares psittacidés à avoir un dimorphisme. Le mâle est vert avec le bec orange, alors que la femelle est d’un pourpre bleuté avec le bec noir.  Un individu mesure 30 à 40 cm pour un poids de 380 à 800g pour les plus forts. Il a une durée de vie moyenne de 25 à 30 ans (et jusqu’à 50 ans en captivité).

Monsieur Éclectus à gauche et Madame à droite

Les éclectus vivent en solitaire, en couples ou en petits groupes qui sont souvent composés uniquement de mâles pendant la période de nidification. Surtout actif (et bruyant !) à l’aube et au crépuscule, il est plus discret le reste de la journée. Le soir venu, il rejoint volontiers des cacatoès (surtout les huppes jaunes) pour faire dortoir commun.

Même si occasionnellement, cet oiseau descend se nourrir dans les parcelles agricoles, on retrouve principalement les éclectus dans les zones boisées : forêts, mangroves, plantations, parcelles cultivées (plantation de cocotiers, d’eucalyptus…). Ils peuvent vivre jusqu’à près de 2 000 mètres d’altitude.

Les Éclectus sont des arboricoles pur, c’est-à-dire qu’ils passent la quasi-totalité de leur temps dans la canopée. Cette information est très importante, peut-être même la plus importante car elle renferme toutes les informations nécessaires à son bon maintient en captivité.

Dans la nature, son régime alimentaire est principalement constitué de végétaux : fruits, graines, fleurs, bourgeons, noix et nectar. Les grands éclectus apprécient particulièrement les pandanus, les bananiers, le maïs, les figues et les papayes.

L’Éclectus en captivité

Un pur végétarien

Dans la nature les éclectus se nourrissent dans les arbres, ils mangent toutes ou certaines parties (feuilles, noix, graines, fruits…). L’Éclectus est donc un pur végétarien (et non un granivore), son système digestif est donc adapté à cette alimentation. Son tube digestif est plus court que celui des autres perroquets, ce qui leur permet d’assimiler des nutriments que d’autres perroquets rejettent. Son régime alimentaire doit donc être constitué en conséquence : 80% de fruits et légumes frais (60% au minimum) ! La part de légumes et de fruit doit être équitable et surtout DI-VER-SI-FIÉ !

Voici une liste non exhaustive de fruits ou de légumes que les Éclectus apprécient :

Fruits

Grenade (une de ses préférés), mangue, figue, goyave, cerise, melon, fruit à noyaux (pêche, prune,…), agrume, poire, pomme, banane, kiwi, raisin, fraise, les fruits de la passion, pastèque, abricot tomate (mûre),…

Légumes

Haricot vert, carotte, céleri, épinard, pois mange tout, radis, betterave, blette, laitue, courgette, brocoli, courge, piment rouge et vert, maïs, poivron, les pois de manière générale…

Soyez généreux en aliments riches en bêta-carotène (en gros les légumes oranges et verts !), il a besoin d’apports assez élevés.

A éviter ou à bannir

Les aliments déconseillés pour l’Eclectus sont :

  • les protéines animales (viandes, œufs, poissons…)
  • les compléments en vitamines. Les éclectus sont très sensibles aux vitamines d’origine synthétique c’est pourquoi il ne faut jamais leur donner de compléments vitaminés. Leur système digestif ne les assimile pas, et à long terme, les vitamines créent une toxicité pour le foie et les reins.
  • Avocat
  • Chocolat
  • Thé, café

Et les 20 % restants ?

Le reste du régime alimentaire de l’éclectus doit être DI-VER-SI-FIÉ une fois de plus. Il peut comprendre :

  • des légumineuses germées (parfaites pour un apporter les vitamines nécessaires). préférez de grosses graines. Il est préférable de les distribuer en début de germination
  • du nectar
  • des fleurs
  • des céréales cuites (riz, couscous, blé, avoine, pâtes)
  • d’un tout petit peu de petites graines comme le millet et l’alpiste.
  • des friandises
  • des noix. (S’il vous plait bannissez les cacahuètes !). Même s’ils ont un gros bec (cela n’a pas du vous échapper !), les Éclectus ont un bec fragile, n’étant pas adapté pour casser les coques dures des noix. Il faut donc leur les présenter ouvertes, ou décoquées.
  • des graines. Les mélanges pour canaris et perruches font souvent leur bonheur (eh oui il préfère les petites graines aussi surprenant que cela puisse paraître !) !
  • des extrudés ou pellets.

Arrêtons-nous un peu sur les extrudés… Ils sont à distribuer avec parcimonie car ils sont souvent à l’origine d’hypervitaminose (je parle des conséquences un peu plus loin). Les seuls extrudés que je peux recommander sont les « Pretty Bird Specifique Eclectus » conçus uniquement pour eux. Malgré tout, ils doivent composer une très faible part du régime alimentaire.

Les conséquences

Mauvaise alimentation (extrudés / graines sèches…) a des conséquences néfastes sur la santé de votre oiseau : mort précoce, mort subite, pathologies diverses, tendance à l’obésité si alimentation saine et équilibrée …

Le plumage est le meilleur miroir de la santé de votre oiseau. Un plumage terne, sans éclat, abîmé, dégradé par du picage est le reflet d’une mauvaise alimentation. Vous savez donc maintenant comment y remédier !

Les Éclectus sont sensibles à l’overdose de vitamines (hypervitaminose) qui peut avoir pour conséquence le picage (évidemment) mais aussi sur l’agressivité, les hurlements et les cris anormaux, les mouvements involontaires des doigts…

L’Éclectus consomme peu d’eau car l’essentiel de son hydratation est procurée par les produits frais. Si votre perroquet consomme trop de graines sèches ou d’extrudés, son organisme n’aura alors pas assez d’eau pour pouvoir traiter la nourriture solide et les vitamines synthétiques, entraînant ainsi un engorgement du foie et une toxicité chimique globale entraînant d’autres maux (picage, mouvements involontaires des doigts…).

La distribution

Comme pour tous les animaux, vous devez laver et nettoyer les aliments. L’Éclectus apprécie ses aliments frais découpés en petits bouts (cube 1 à 2 cm, ou râpés).
Il a besoin de 2 à 3 repas /jour. Chaque gamelle peut comporter entre 4 et 7 cuillères à soupe de la ration du jour.

Une activité physique et des jouets

En parallèle d’une alimentation adaptée, votre oiseau doit avoir la possibilité de faire de l’exercice. Sa cage doit donc être suffisamment grande et il doit pouvoir se dégourdir les ailes quotidiennement. Un bon exercice aide l’Éclectus à maintenir sa santé physique et mentale et constitue une nécessité pour un animal heureux et en santé. L’Éclectus aime grimper, grignoter du bois tendre, se balancer, jouer tranquillement avec ses jouets, fourrager (surtout avec des enrichissements suspendus), …

Côté enrichissement

L’Éclectus n’est pas un junkie des jouets et autres enrichissements. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Il aime en avoir à disposition et jouer avec quotidiennement. L’Éclectus adore par-dessus tous les jouets de destructions mous (type cartons ou branches fines et fraîches) et les jouets de foraging. Pour plus d’idées de ce côté-là référez-vous à mon livre « Des Jouets pour mon Perroquet » et aux articles / tutos en ligne sur mon-perroquet.fr.
Il joue souvent calmement et en solitaire.

Parlons comportement

L’Éclectus n’est pas très grégaire, il préfère vivre en solitaire ou en couple. De ce fait, ce n’est pas un oiseau de compagnie collant, il est plus du style réservé et autonome. Il aime être en présence de ses humains mais dans la même pièce cela lui suffit, pas besoin d’être collé à vous H24. Il tolère le contact rapproché (caresses par exemple) mais jamais à forte doses ou trop longtemps.
Ce comportement n’étant pas naturel, c’est une excellente piste de training et de conditionnement pour les oisillons et jeunes oiseaux.

Monsieur Éclectus est, en général, plus doux et plus affectif que Madame. Cette dernière est aussi plus territoriale et n’accepte en aucun cas l’intrusion d’un autre oiseau dans ses appartements privés !

On peut dire que c’est un oiseau calme et peu bruyant (hors mis les heures de claironage habituelles des perroquets). Il peut reproduire des mots ou des sons assez facilement s’il en bien sollicité et renforcé, sa voix est assez douce.

Côté personnalité on peut donc dire que c’est un perroquet autonome, calme et réservé.

L’Éclectus passe une grande partie de son temps à prendre soin de son plumage.

Une partie de l’explication se trouve dans la texture des plumes, plus « filamenteuses » qu’une plume normale. L’Éclectus ne supporte pas avoir un plume souillée, voilà pourquoi il consacre une part importante de son temps libre à entretenir ses plumes. Ces perroquets apprécient l’eau ( et surtout les douches ! ) car elles les aident dans leur tâche.

2 à 3 douches par semaines sont raisonnable (en été, vous pouvez augmenter un peu la fréquence).

Vous saviez depuis bien longtemps que l’Éclectus est un perroquet exceptionnel, je ne vous ai rien appris de ce côté ! Mais si j’ai pu améliorer vos connaissances en ce qui concerne ses besoins, alors je suis aux anges ! Gardez bien en tête les 3 choses les plus importantes :

  • L’alimentation est en cause dans 95 % des problèmes de santé
  • Il a besoin d’aliments frais et mous au quotidien
  • C’est un oiseau qui peu énergivore, calme et réservé

Et rien de plus simple pour vous que d’appliquer tout çà et d’avoir un perroquet en parfaite santé.

Photos :

  • Seram, photo de S. Fabre
  • Tiago & Hestia, photo de D. Sekutowski
  • Rubis & Bilbo, photo de J. Hollard
  • Kiwi, photo de S. Musitelli
  • Makira, photo de S. Fabre
  • Seram & Makira, photo de S. Fabre
  • Rubis, photo de J. Hollard
  • Kiwi, photo de S. Musitelli
  • Kiwi, photo de S. Musitelli
  • Khaleesi & Hestia, photo de D. Sekutowski
  • Chanelle, photo de S. Silvagni
  • Dyva, photo de S. Musitelli
  • Dyva et Kiwi, photo de S. Musitelli
  • Bilbo, photo de J. Hollard
  • Chanelle, photo de S. Silvagni
  • Kiwi, photo de S. Musitelli

Conditions d’utilisation / reproduction des textes
Copyright © Mon Perroquet et/ou auteurs des textes 2016 à 2026
Tous droits réservés