Comprendre et éduquer son perroquet

Amandine Diot

Educatrice d’oiseaux et comportementaliste

Publié en septembre 2018

Présenté en conférence à la bourse aux oiseaux organisée à Tonnay-Charente (17) le 2 septembre 2018

Les perroquets sont de formidables compagnons, je ne vous apprends rien… ils sont joueurs, espiègles, attentionnés, intelligents, pleins d’énergie…. C’est probablement pour toutes ces raisons qu’ils sont de plus en plus nombreux dans nos foyers. Les perroquets font d’excellents animaux de compagnie, il est important de les considérer avec sens, rigueur et amour. Ces NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) n’ont rien d’animaux domestiques et ne doivent pas être éduqués comme un chiot ou un chaton.

Perroquet mode d’emploi

Votre oiseau ne vous a surement pas été livré avec le mode d’emploi. Pourtant, comprendre ses besoins est nécessaire pour pouvoir les satisfaire.

Le premier élément à prendre en considération c’est que même si notre perroquet se retrouve sur la liste des animaux de compagnie il garde une grande part de ses comportements « sauvages ».

On peut donc dire que votre perroquet vous sera livré avec les options de bases, en un mot les comportements naturels. Le package comprends par exemple :
– Les cris (plus ou moins sonores selon les espèces) qui se font entendre souvent tôt le matin, pour savoir si tout le monde va bien, et en début de soirée pour souhaiter une bonne nuit à toute la famille.
– Le grignotage : réduire en miettes les différents matériaux se trouvant à portée de bec c’est naturel pour un perroquet (notamment pour le bon entretient de ce bec) !
– Le côté grégaire : le perroquet a une sociabilité très développée et un besoin impératif de faire partie d’un groupe
– C’est aussi un hôte qui se restaure plus ou moins proprement… 1/3 dans le gosier 2/3 à terre !
– …

Tous ces comportements naturels font partie de son baguage génétique et nous ne pouvons pas les modifier, même si notre oiseau est EAM. Pour en faire un parfait perroquet de compagnie, se sera à vous de télécharger les applications nécessaires, grâce à l’éducation que vous allez lui apporter.

Quand les propriétaires de perroquets viennent me consultent pour un problème de comportement, voici ce qu’ils me disent :
– Mon perroquet crie
– Mon perroquet mord
– Mon perroquet veut me dominer
– Mon perroquet ne veut que son maître

Mon perroquet crie

Comme je viens de vous l’expliquer c’est un comportement est tout à fait normal. Les perroquets sont des animaux qui vivent en groupe, leur survie dépend des autres et la captivité n’a rien changé à cette attitude. Ils ont donc besoin d’être en contact permanent avec le reste du groupe, et quand on est perdu au milieu du feuillage dense de la cime des arbres, le meilleur moyen de se localiser c’est de s’appeler ! Le cri est donc un comportement inné que vous ne pourrez pas éteindre chez votre perroquet, par contre vous pouvez le diminuer ou le modifier par l’éducation.

Mon perroquet mord

Mordre est tout sauf un comportement naturel pour un perroquet. Le perroquet est un animal proie, il choisira donc toujours la fuite, quand on est équipé d’une si belle paire d’ailes il est facile de s’envoler rapidement.

Si le perroquet choisit l’attaque c’est qu’il n’a pas le choix : le cas le plus éloquent est un perroquet aux plumes d’ailes taillées qui ne peut donc pas s’envoler, et quand on est un perroquet notre meilleure arme est le bec… alors on mord ! A contexte anormal, comportement anormal !

Mon perroquet veut me dominer

L’idée de dominance est un mythe, qui n’existe absolument pas chez les psittacidés. Il a été inventé afin de répondre facilement à un comportement où l’humain s’est senti inférieur, la hiérarchie est commune dans nos sociétés et il a été simple de transposer ce fait.

Le comportement des perroquets est bien plus complexe que cela. Avant de vouloir comprendre les perroquets en captivité il est fondamental de comprendre leur besoins et leurs habitudes à l’état naturel. Et à l’état naturel, il n’existe aucune hiérarchie dans le monde des perroquets. Par contre il existe bel et bien une vie de groupe avec ses règles et ses lois, mais rien à voir avec de la dominance.

Mon perroquet ne veut que son maître

La plupart des perroquets forment de solides liens à vie dans la nature et ce sont des modèles en matière de fidélité ! Ils passent chaque minute de leur temps l’un avec l’autre, même quand madame couve monsieur est à ses côtés, dans le nid. Ils choisissent le nid ensemble, défendent le territoire ensemble, mangent sur les mêmes zones, couvent et élèvent la progéniture à part égale… un modèle en matière de parité !

Ce besoin de vivre en couple est inné et est l’une des plus grandes influences sur leur répertoire comportemental. Et une fois de plus à contexte anormal, comportements anormaux : un perroquet vivant au sein d’une famille d’une part cherchera forcément un partenaire à sa maturité et d’autre part probablement chez les humains car :
– il est EAM (dans la plupart des cas) et donc pour lui qui a été élevé par l’homme il s’est identifié à cette espèce (c’est ce que Konrad Lorenz à nommer « l’empreinte », elle est immuable).
– Avec qui passe-t-il le plus de temps ? la famille… il choisira donc un partenaire au sein même de la famille.

Chez le perroquet, le choix du partenaire se fait à l’émotion. Ce sera soit un coup de foudre, soit un choix affectif. Il ne prête donc pas d’attention à l’identité sexuelle du partenaire, un perroquet mâle peut très bien se choisir un partenaire masculin, c’est l’affectif qui compte !
C’est aussi pour cette raison que ce choix peut en décevoir plus d’un : le perroquet ne choisit pas forcément la personne qui s’occupe le plus de lui.

Ce besoin d’être en couple, peut être à l’origine de comportements gênants pour la vie de famille :
– Agressivité envers les autres lorsque le perroquet est sur ou à proximité de son dit- partenaire
– Défense de territoire
– Régurgitations volontaire…
Tous ces comportements peuvent être canalisés par l’éducation.

Parlons éducation

Les perroquets sont de formidables élèves. Leur place de surdoué du monde animal est tout en leur faveur, je vous rappelle que les perroquets détiennent la seconde place en terme d’intelligence animale (juste derrière les grands singes et avant le dauphin !) c’est l’un des seuls animaux (avec le mainate) à savoir répéter des mots et les placer dans le bon contexte.

Le perroquet Gris du Gabon est réputé pour être un excellent parleur : il peut assimiler environ 800 mots, le record étant détenu par Alex, le perroquet de la chercheuse américaine Irene Pepperberg, qui en connaissant 1 000. Mais ce qui a fait sa renommée c’est surtout qu’il pouvait identifier 50 objets différents et compter les quantités jusqu’à 6. Il savait aussi distinguer aussi 7 couleurs et 5 formes, comprendre des concepts comme « plus gros que… », « plus petit que… », « pareil que… », ou « différent de… », il apprenait aussi « au-dessus » et « en dessous » Alex possédait un vocabulaire courant d’environ 150 mots, mais ce qui était exceptionnel, c’était le fait qu’il comprenait le sens de ce qu’il disait. Quand il était fatigué des expériences, il disait : « I’m gonna go away » (Je vais partir) et si le chercheur montrait alors de l’énervement ou une réaction, Alex essayait de dédramatiser en disant « I’m sorry » (Je suis désolé).

Les chercheurs ont estimés que les perroquets avaient les capacités cognitives d’un enfant de 4-5 ans. Il est donc impératif de solliciter les compétences intellectuelles de votre perroquet pour qu’il soit épanoui !

En plus de l’intelligence, leur plus grand atout est probablement leur caractère inné à la vie sociale : ils vous suivent partout, veulent participer à tout, répètent au moment opportun un mot qu’ils ont entendu, vous surprennent en utilisant une cuillère pour manger… bref, ils prennent réellement part à votre vie de famille à tel point que souvent nous les considérons comme un enfant. Cette étiquette peut avoir un réel sens parfois : on gronde son oiseau comme on gronderait son enfant, on joue avec son perroquet, on communique avec lui, on interagit, on lui apprend les règles et les limites à ne pas franchir…. Bref on éduque son perroquet !

C’est tout à fait volontairement que j’emploie le terme « éduquer » et non « dresser ». Selon le Larousse, éduquer c’est « Former quelqu’un en développant et en épanouissant sa personnalité ». La part d’inné est très faible chez le perroquet, la quasi-totalité de ses comportements sont tirés de son expérience, de son vécu, on peut donc dire que tout réside dans l’éducation.

Et pour réussir avec son perroquet il faut être dans cette relation d’échange et de respect mutuel. Si vous souhaitez obtenir des résultats optez pour :
– des méthodes d’éducation positive
– une bonne communication
– une bonne lecture des comportements de votre perroquet

Une éducation positive c’est quoi ?

Eduquer son perroquet requiert de la patience et de l’implication presque permanente (presque comme pour un enfant). Les méthodes d’éducation les plus efficaces sont les techniques de conditionnement opérant (c’est-à-dire que le comportement est influencé par les conséquences). Vous avez dû entendre parler de renforcement positif c’est-à-dire que l’on récompense le comportement que l’on souhaite obtenir sans punir les autres.

Vous devez être très rigoureux dans votre éducation, enseigner les règles avec fermeté et conserver le même protocole pour tous les membres de la famille sinon comment voulez-vous que Coco s’y retrouve !

Une bonne communication c’est quoi ?

Etymologiquement communication veut dire mettre en commun, partager. Et pour partager, il faut être au moins deux. Il est essentiel de ne pas oublier cette notion et de toujours considérer son perroquet et respecter ses envies à lui aussi (s’il n’a pas envie de câlins à ce moment-là, on propose plus tard).

Une bonne lecture des comportements de votre perroquet c’est quoi ?

Savoir lire son perroquet est une des clefs essentielle de la communication non verbale. Lire son perroquet s’est savoir traduire ces attitudes. Par exemple, un perroquet qui agite frénétiquement ses rectrices est un signe de confort.
J’ai consacré un article à ce sujet « Votre perroquet vous parle, regardez-le » vous pouvez le consulter sur mon site internet. (http://mon-perroquet.fr/votre-perroquet-vous-parle-regardez-le/)

Les perroquets sont de belles créatures intelligentes qui ont accompagné et frustré les humains depuis bien des années. Les perroquets sont incroyables et méritent qu’on les considère avec respect.

Leur comportement naturel est étranger à la plupart des gens, mais il est pourtant la clé si l’on veut développer la relation que la plupart des gens veulent avoir avec leur perroquet.

Alors apprenez son comportement naturel, apprenez aussi à observer et à comprendre votre perroquet, cela vous demandera peut-être un peu d’effort. Cependant, une fois que vous commencez à comprendre votre oiseau à travers son langage corporel, le retour sera énorme, tant pour vous, propriétaire, que pour l’oiseau.
Écoutez ce que vous dit votre perroquet et souciez de ce qu’il dit. Il mérite bien çà !

Conditions d’utilisation / reproduction des textes
Copyright © Mon Perroquet et/ou auteurs des textes 2016 à 2026
Tous droits réservés