10 stratégies pour passer un bon hiver quand on est un oiseau d’agrément

Amandine Diot

Educatrice d’oiseaux et comportementaliste

Publié en décembre 2017

L’hiver arrive … affronter le froid est souvent une épreuve pour nos perroquets vivant en extérieur. Voici 10 solutions pour aider nos oiseaux à passer un meilleur hiver.

Les petites espèces sont évidemment plus sensibles aux rudesses hivernales.

Un oiseau qui gonfle son plumage et ressemble à une boule de plume bien ronde, couvrant la totalité de ses pattes et rentrant la tête dans les épaules a une position typique de lutte contre le froid. Les extrémités (doigts, pattes, ailes) sont les plus fragiles en hiver.

1-      Couvrir la cage

Le froid entre et sort de la volière par le toit. Afin de stopper ce mouvement calorimétrique, vous pouvez couvrir le toit, en totalité ou sur les 2/3 avec un voile d’hivernage ou une plaque de polycarbonate transparent. Cette couverture permettra aux perroquets de conserver un peu de chaleur dans leur volière. Vous pouvez aussi couvrir la cage seulement la nuit afin de laisser les oiseaux profiter au maximum de la lumière.

Une bonne couverture doit isoler du froid et conserver une bonne ventilation.

2–      La position de la volière

La position de la volière est importante. L’implantation d’une volière au Sud est toujours à favoriser.

Dans le cas d’une volière déplaçable, vous pouvez aussi la coller contre un mur (sud ou sud-ouest de préférence) pour qu’elle puisse profiter du soleil hivernal.

Qu’il est agréable de profiter des rayons du soleil hivernal !

Profitons du chauffage !

3–      Le chauffage

Les lampes chauffantes sont une très bonne manière d’apporter du chauffage à un oiseau lorsqu’il fait froid.  Les lampes chauffantes ont l’avantage d’être facilement déplaçable. Elles représentent un investissement financier modeste (environ  de 20 €).

Préférez des ampoules céramiques, plus chères à l’achat, mais apportant une meilleure chaleur, plus diffuse. Ces dernières sont aussi plus durables. Les ampoules infrarouge apportent une chaleur de moins bonne qualité et la lumière qu’elles diffusent peuvent gêner le perroquet. Par contre, on le remarque immédiatement lorsqu’elles sont grillées.

 Petite astuce : Pensez à toujours avoir une ampoule en réserve pour ne pas laisser vos oiseaux sans chauffage en cas d’ampoule grillée.

Vos  lampes doivent être installées soit sur une face de la volière soit au dessus de la volière. dans tous les cas, elles doivent être installée à l’extérieur et les câbles doivent être hors d’accès du bec du perroquet !

Exemple de perchoir chauffant, à utiliser modérément !

4–      Les perchoirs chauffants

Les perchoirs chauffants sont équipés d’une résistance délivrant une chaleur douce. Ce qui permet aux pattes de conserver une température correcte et de ne pas geler. Ils doivent être utilisés seulement par grands froids, car un usage à long terme peut causer des problèmes de circulation sanguine.

5–      Les tentes

Les tentes de confort sont généralement réalisé en tissus et suspendues dans les cages. Elles sont adaptées à toutes les cages et toutes les espèces (différentes tailles existent).  Elles sont en générale appréciées des oiseaux car ils s’y sentent en sécurité. Elles offrent aussi à l’oiseau un certain confort en hiver car elles conservent bien la chaleur.

Tout le monde au chaud pour passer une bonne nuit !

6–      Le fond de cage

Un fond de cage est un paramètre important pour isoler une volière du froid. Choisissez une litière naturelle (du paillis de chanvre, paille, des copeaux de bois ….).

Optez pour une bonne épaisseur, une quinzaine de centimètre est une bonne moyenne. Ceci permettra d’isoler les oiseaux du froid venant du sol.

7–      Les jouets

S’amuser est une bonne activité physique, et l’activité physique augmente le métabolisme et la température du corps.

Un perroquet qui a des jouets pour s’occuper aura plus d’activité et donc moins froid. L’activité physique est très importante en hiver.

On bouge ses plumes pour se réchauffer !

8–      Regrouper les oiseaux

En groupe, les oiseaux peuvent profiter de la chaleur des uns et des autres.

Ce paramètre dépend de la collection animalière que vous possédez, mais il regrouper les oiseaux pour l’hiver peut être une bonne stratégie de lutte contre le froid.

Veillez toutefois à disposer d’un espace suffisant, d’espèces pouvant se tolérer…

On se sert pour avoir chaud !

9–      L’alimentation

Les oiseaux vivant à l’extérieur ont un énorme besoin en apport d’énergie (donc en alimentation). En hiver, ces oiseaux ont besoin de beaucoup d’énergie pour maintenir leur température corporelle (cela s’appelle la thermorégulation), ils monopolisent environ 1/5 de plus d’énergie qu’un oiseau vivant en intérieur.

Une alimentation riche est un bon moyen de stimuler le métabolisme de l’oiseau et ainsi stimuler sa température corporelle. Il est judicieux d’apporter un repas plus riche en fin de journée (le maïs est un bon élément à ajouter à la ration par exemple).

Les noix (noisette, Grenoble, pécan, amandes…) et les fruits secs (dattes, raisins…) sont d’excellents compléments lors des périodes rigoureuses.

En hiver, vous devez toujours avoir des restes en quantité suffisantes dans vos gamelles.

A table !

10–      Un bâtiment

Une volière avec un bâtiment attenant est toujours un plus lors de l’hiver. Les oiseaux peuvent y passer la nuit et y sont plus préservés du froid. Une petite ouverture pour le passage des oiseaux suffit.

Tout le monde au chaud pour passer une bonne nuit !

Conditions d’utilisation / reproduction des textes
Copyright © Mon Perroquet et/ou auteurs des textes 2016 à 2026
Tous droits réservés